spot_img
spot_img
spot_img
spot_img

Mort de Lionel Kaboui : Deux gendarmes vont être jugés pour homicide volontaire

L’audience de confirmation des charges dans la mort de Lionel Kaboui a connu son épilogue. La Chambre de l’instruction de la Cour d’appel de Ouagadougou a rendu son délibéré le 06 juin 2024 dans le dossier de la mort du jeune homme, tué par balle dans la nuit du 06 juin 2020 sur le Boulevard France-Afrique dans le quartier Ouaga 2000. Les deux gendarmes Sambo Kalmogo et Sylvain Nikièma mis en examen vont être finalement jugés pour homicide volontaire au lieu de non-assistance en personne à péril selon l’enquête de la juge d’instruction. Alex Dimitri Bouda est la troisième personne épinglée dans cette affaire. Il va devoir s’expliquer sur les faits de mise en danger de la vie d’autrui. Ces trois personnes sont renvoyées devant la Chambre criminelle de la Cour d’appel de Ouagadougou pour y être jugées à une date non encore programmée. La famille de Lionel Kaboui avait fait appel de l’ordonnance de clôture de la juge d’instruction du cabinet numéro 05 du Tribunal de grande instance de Ouaga I en charge du dossier. La décision la Chambre de l’instruction de la Cour d’appel de Ouagadougou coïncide avec l’An 4 de la mort de Lionel Kaboui.

La famille de Lionel Kaboui, du nom de ce jeune tué dans la nuit du 05 au 06 juin 2020 sur le Boulevard France-Afrique en face de Palace hôtel dans le quartier Ouaga 2000 de l’arrondissement 12 de la capitale burkinabè, n’était pas d’accord. Elle avait relevé appel de l’ordonnance de clôture rendue par la…

Ce contenu est uniquement réservé aux abonnés des formules Particulier 1M, Particulier 6M, Particulier 1A, Famille 1M, Famille 6M, Famille 1A, Pack Ent 6M, Pack Ent 1A, Particulier 2A, et Particulier 3A
Se connecter S’abonner maintenant
Article précédent

Publicité

- Advertisement -spot_img

Publicité

- Advertisement -spot_img

Publicité

- Advertisement -spot_img

A ne pas manquer

Vous ne pouvez pas copier le contenu de cette page