Bouillon de Culture

Le sel ou le poison : Un livre de Boureima Jérémie Sigué

Publié le mercredi 10 février 2016

Les patrons de presse au Burkina Faso et ailleurs ne se contentent pas d’écrire dans leur canards de façon périodique. La plupart d’entre eux publient des ouvrages pour dire ce que les colonnes d’un quotidien ou d’un hebdo seraient trop étroites pour contenir. Le fondateur des éditions « Le Pays » vient ainsi sacrifier à cette tradition, en publiant son second livre qui parle essentiellement du métier du journalisme au Burkina Faso et surtout de son (...) Lire...

  Partager

Par-dessus la barre haute : Un livre de Jean-Baptiste Natama

Publié le mercredi 10 février 2016

Finies les élections présidentielles et législatives 2015 au Burkina Faso. Un seul élu pour le fauteuil présidentiel et les autres... Parmi ces derniers (honte à qui mal interprète !), un certain Jean-Baptiste Natama Toubo Tanam. Ex-officier de l’armée nationale, plus connu ces dernières années en tant que secrétaire permanent du Mécanisme africain d’évaluation par les Pairs (MAEP), puis directeur de cabinet de la présidente de l’Union Africaine. Depuis (...) Lire...

  Partager

Indignée !

Publié le mercredi 10 février 2016

C’est finalement un homme qui dirigera l’exécutif au pays des hommes intègres. Après avoir contribué à tourner une page de l’Histoire de notre vaillant et beau pays en chassant leur ancien ami et hôte-diable, l’équipe des trois mousquetaires n’a pas osé ouvrir une autre page historique en nommant une femme Première Ministre. Ils ont laissé courir la rumeur qu’ils ont alimentée et fait plonger des collègues sérieux qui ont relayé et publié l’information dans (...) Lire...

  Partager

Attentes déçues !

Publié le mercredi 3 février 2016

Ce texte a été rédigé avant l’inculpation et le mandat d’arrêt lancé contre Blaise Compaoré. Certaines considérations sont dépassées mais le texte n’en conserve pas moins un certain intérêt La Transition est en passe de finir et les nombreuses attentes suscitées au début sont loin d’avoir été remplies. Beaucoup de promesses ont été faites au lendemain de l’insurrection. Enivrées du désir de changement, les populations y ont cru. Certains changements ont eu (...) Lire...

  Partager

Victor Démé ne chantera plus …

Publié le samedi 14 novembre 2015

Le 23 septembre 2015, il a rejoint à jamais la terre de ses ancêtres à Bobo Dioulasso. Victor Démé s’en est allé sur la pointe des pieds, aussi discrètement qu’il était entré dans l’histoire de la musique mondiale. Pendant que le peuple mobilisé résistait contre des soudards d’une autre époque, et que le monde entier avait les yeux tournés vers la scène politique burkinabè, il décida lui, de quitter définitivement la scène musicale. Beaucoup de ceux qui (...) Lire...

  Partager

On dit quoi ?

Publié le samedi 14 novembre 2015

C’est ’équivalent FPA (Français populaire africain) du Kibaré en mooré, Kibaru en jula et en Fulfulde et de l’Amaniè ivoirien. Alors, Faso, on dit quoi ? Quelles sont les nouvelles ? On dit que le Faso a changé. Je l’espère de tout mon cœur mais à entendre deux compatriotes qui en reviennent, je suis perplexe de leurs comptes-rendus car selon eux rien n’a vraiment changé. « Tout est comme avant », disent-ils, et les martyrs seraient morts pour rien (...) Lire...

  Partager

Le DAN’FANI fait le beau sur l’avenue Kwamé N’Krumah

Publié le lundi 12 octobre 2015

L’Osadjefo Kwamé N’Krumah était bien connu pour ses tenues traditionnelles ghanéennes, généralement faites de pagne jeté autour du corps. C’est l’avenue qui porte son nom qui a été choisie par Marguerite Doanio/Sou et les autres de l’association « AFRIKIKRE », pour exposer le pagne tissé africain communément appelé dan’fani en langue nationale dioula, et plus particulièrement faso dan fani, au Burkina Faso, depuis la révolution Sankariste de 1983. Un marché (...) Lire...

  Partager

7/119 Articles