Editorial

CSC : Le double langage de Kosyam

Publié le lundi 23 avril 2018

En moins de deux mois, la présidence du Faso s’est fendue de deux arrêtés contradictoires sur la question de l’intérim du président du Conseil supérieur de la communication (CSC). Le premier arrêté en date du 20 octobre 2017 nommait un président suppléant dans le but de combler le vide laissé par la présidente Nathalie Somé empêchée. Cette nomination provoqua à juste titre la réprobation de l’opinion publique d’autant que le texte organique de (...) Lire...

  Partager

Mairie de Ouagadougou : Des seuils d’approbation des marchés publics, on en reparle !

Publié le jeudi 29 mars 2018

Le maire Behouindé Armand a remis sur la table le polémique dossier des seuils d’approbation des marchés publics. On se souvient que le 18 janvier dernier à la première session de l’année, les conseillers municipaux de l’opposition l’avaient obligé à retirer les trois délibérations querellées. Il s’agissait des délibérations portant seuils d’approbation des marchés de gré à gré, des appels d’offres restreints ainsi que ceux pratiqués au niveau de la (...) Lire...

  Partager

CSC : Hooliganisme au sommet

Publié le jeudi 15 février 2018

Le verdict est tombé ce lundi 22 janvier dans l’affaire dite du « président suppléant ». En effet, un arrêté de la présidence du Faso nommait Jean de Dieu Vokouma président suppléant du CSC, en l’absence de la titulaire Nathalie Somé actuellement en séjour carcéral à la MACO. Cet arrêté dont nous avons relevé ici même l’illégalité parce que contraire aux dispositions du texte fondateur de l’institution a été attaqué devant le tribunal administratif par le doyen (...) Lire...

  Partager

Osons nous regarder en face

Publié le jeudi 15 février 2018

Nous sommes au seuil de l’AN 3 du quinquennat, deux années pleines déjà épuisées que nous devons regarder avec lucidité. Mettons l’invective et l’autosatisfaction de côté afin de nous interroger sur ce que nous avons fait pour notre pays, de sa belle insurrection qui nous a valu et qui continue de nous valoir l’admiration du monde. Mais avant cela, plantons le décor. L’histoire retiendra que notre aspiration à la démocratie et à la liberté ne s’est pas (...) Lire...

  Partager

Parquet de Paris : Une affaire qui parle aux Burkinabè

Publié le jeudi 15 février 2018

Mediapart, c’est ce média de notre confrère français Edwy Plenel, un ancien du quotidien Le Monde qui révèle l’affaire. Un policier du renseignement parisien intercepte des messages suspects. L’auteur des messages évoque une attaque dans une église et mentionne expressément Saint-Etienne du Rouvray, une petite ville de France. Nous sommes le 21 juillet 2017. Le 22 juillet, le policier (un brigadier) adresse une note à sa hiérarchie. Celle-ci n’est pas (...) Lire...

  Partager

Protestation indignée sur les bords de la lagune Ebrié

Publié le mardi 9 janvier 2018

Il a tenu à laver son honneur flétri. C’est peu dire qu’il n’a point apprécié les propos allusifs sur sa supposée collusion avec les djihadistes qui ont entrepris de mettre à feu et à sang le pays des hommes intègres. Dans un communiqué rendu public par le biais de ses avocats, le célèbre fugitif burkinabè a depuis la terre d’Eburnie tenu à le faire savoir. Il appartient à tous ceux qui pensaient que l’homme avait vendangé sa dignité et son honneur, en (...) Lire...

  Partager

Le Burkina a besoin d’un leadership déterminé

Publié le mardi 9 janvier 2018

11 décembre 1960, ce fut un jour de fête au village. Une campagne d’information et de sensibilisation a précédé l’événement : les Voltaïques, autrefois sous les ordres du colon, vont désormais agir pour eux-mêmes. Cela veut dire qu’il faudra retrousser les manches un peu plus que par le passé car c’est par le travail que nous parviendrons au bien-être. Pour la circonstance, des groupes d’hommes et de femmes furent constitués au niveau du village. Qui pour (...) Lire...

  Partager

7/109 Articles