CAN 2013 : les étalons, une génération dans l’histoire

Publié le mercredi 30 janvier 2013

Les Etalons du Burkina Faso ont arraché la qualification au second tour de la coupe d’Afrique des nations dans leur poule pourtant difficile au départ. De nombreux observateurs et analystes du football n’avaient pas vendu chèrement la peau de la bande à Paul Put depuis que le tirage au sort a révélé les adversaire du Burkina dans cette CAN, surtout en se référant à la déconvenue de la Can 2012 à Malabo en Guinée équatoriale. Mais Pau Put qui a toujours annoncé des lendemains en chantant de l’équipe et ses hommes a tenu le pari de la qualification. En négociant un nul (1-1) contre ne Nigéria qui signait son grand retour en CAN après son absence à l’édition de 2012, puis en donnant une leçon d’apprenti aux Walya d’Éthiopie (4-0) et enfin en prenant les champions sortant en leur imposant un football physique et athlétique contre les dédoublements des Chipolopolos de Zambie (0-0), le signe indien est désormais vaincu par les Etalons qui n’ont pour l’heure qu’une belle chevauchée. Le dimanche 03 février, en quart, ils affronteront les Togolais de Emmanuel Adébayor pour une place possible dans le carré d’as du foot Africain. Il reste encore de la force à ces 2talons pour écrire une nouvelle page de leur histoire footballistique.

WB