Affaire CDP/Gourcy:La seconde liste validée par le tribunal administratif de Ouahigouya

Publié le mercredi 31 octobre 2012

Le mardi 30 octobre 2012 au palais de Justice de Ouahigouya, les deux parties de le section CDP du parti au pouvoir et la Commission électorale communale indépendante (CECI) de Gourcy qui avait invalidé ses deux listes se sont retrouvées au tribunal administratif de Ouahigouya. Au terme d’un procès qui a duré plus de deux heures d’horloge, le Tribunal a déclaré valide la seconde liste et invalide la première, rapporte le quotidien Le Pays. « Blaise Ouédraogo, président de la CECI de Gourcy. Dans ses explications, ce dernier a dit avoir réceptionné la première liste du CDP, déposée par Issaka Mandé, Secrétaire général (SG) de la sous-section provinciale du parti le 22 septembre tandis que la deuxième, déposée par Boureima Ouédraogo, l’a été 24 heures plus tard » selon la même source. Le nommé Boureima Ouédraogo selon le Pays avait été mandaté par le secrétaire exécutif national du CDP, Assimi Kouanda. Le Pays pousuit en précisant que « Dans son mémoire de défense, le président de la CECI a dit avoir pris la décision après qu’il eut consulté la CENI qui a donné quitus de privilégier le consensus. C’est donc sur cette base du consensus que les deux listes ont été invalidées ». Tous les membres de la CECI, à l’exception du représentant du CDP, ont signé le procès-verbal entérinant cette décision. L’article 246 du code électoral fait obligation à chaque parti politique à déposer une seule liste. La commission ad hoc a jugé judicieux de déclarer nulle cette double liste. Toute cette argumentation a été battue en brèche par les cinq avocats du CDP. Mais Blaise Ouédraogo, sans avocat à l’audience n’a pas pu convaincre le tribunal de la justesse de cette décision en invalidation des deux listes du CDP qui était représenté par cinq avocats au jugement. La deuxième liste a été ainsi validée par le tribunal, maintenant, wait and see !

WB